vendredi 1 août 2008

J'explique...

La Uno

Soirée pizze (una pizza, due pizze) a casa.
ce soir là c'était 5 ! alors GDS, t'as le choix: parmigiano, mozarella, aubergines...

Pour la recette il faudra aller mais attendez un peu,
c'est un vrai secret de cuisine que je vais vous dévoiler.

tu vois je connais encore le chemin May.

La due c'est pas bon, c'est pas drôle comme le dit May...

enfin au début si, si c'est drôle.




la mer! un an d'attente et plusieurs années où je ne vais pas voir celle que je préfère: l'Atlantique!!!



Donc une fois de plus je me contente de la petite mer.
Je ne boude pas mon plaisir, d'autant plus que ce jour elle ressemble à la grande.
De belles ondes énergiques battent la petite plage de gravillons.



Peu de personnes se sont aventurer,
les enfants restent sur le bord et se laissent rouler par la mer.

Des enfants, là j'en ai 3, enfin plus des enfants pour mes deux lascars.
Mon neveu, 10 ans, c'est la 1ère fois qu'il vient avec nous, sans papa maman.
Alors faut que je sois attentive quand même!

Ils jouent, nous jouons, je joue.
Prise au jeu de mes souvenirs d'enfance dans les eaux de la Manche,
je suis allée nager un peu plus au large pour éviter l'effet lessiveuse de la vague.

A un moment il faut quand même revenir, je joue un peu sur le bord avec David.
une vague, je résiste...No problème.
Deux vagues, le cul parterre, Merde! on éclate de rire.

3 vagues, je me retourne, aïe, là, je sais que je ne vais pas pouvoir gérer dignement


Je me fais rouler, mieux que la pâte à pizza percher au bout de l'index du pizzaïolo!

CRAC !

quelque chose à casser, je diagnostique vite fait (je roule toujours),
je penche pour...un fémur... toujours optimiste Sylvie!
la pâte repose...euh...non la mer me repose ou plutôt me rejette.
Douleur intense mais il ne faut pas rester là, une autre arrive.
je me hisse, tel un phoque, afin de lui échapper. Réussie!
J'évalue les dégâts, je ne peux me relever...

Bon maintenant vous avez identifié la deuxième photo!

ça c'est le milieu des vacances mais il y a un avant et un après....

7 commentaires:

May a dit…

Attends je ne comprend pas tout là? La vague t'a cassé quelquechose ? Quoi ? C'est grave ? T'es rentrée comment en truc sanitaire ?
Là c'est vraiment pas drôle

Anonyme a dit…

attends la suite May...
mais là pour te rassurer, il n'y a pas eu d'os de casser et je suis assise chez moi devant mon ordi. enfin ça tu t'en doute.
mais c'est une histoire à l'italienne alors c'est un peu long.
sylvie

stef a dit…

heu je la laisse ou l'adresse Sylvie?
Stef

sylvie a dit…

au cas où vous auriez envie de m'écrire en direct, il y a juste à la fin de chaque billet une petite enveloppe et clic!
bon weekend à tous

stef a dit…

elle ne fonctionne pas l'enveloppe
je vais passer par May pour te transmettre les coordonnées

Monette* a dit…

c'est comme ça que tu t'es niqué le dos alors ?
excuse l'expression mais merde alors !

Bon mais là, les vacances de c't'année ?
ça boum ?


Gros bisous et profite ! ( mais en douceur hein cette fois ! )

vagabond a dit…

J'ai toujours pas compris la photo N° due, si si je fais un effort.
je crois que Monette* aussi est très déphasée.