mardi 12 juin 2007

Inspiration poètique soufflée par Musset


En pleine séquence sur le romantisme (grande découverte pour moi), après avoir fini l'étude du poème, "La Nuit de Décembre" de Musset, le professeur de français nous demande de s'en inspirer pour créer deux nouveaux couplets.

Malheureusement j'ai un certain retrait par rapport à la créativité, j'ai peur de ne pas être inspirée ou de ce que cela peut donner.
Pour ce nouveau devoir je suis pourtant en confiance car, il y a certaines règles à respecter et cela me rassure : garder le même mètre (octosyllabe), le même nombre de vers par couplet (2 sizains) et, le même schéma de rimes.

Alfred de Musset exprime ici la présence d'un double qui est toujours à ses cotés pendant les moments difficiles, c'est la solitude. En voici un extrait.

A l'âge où l'on croit à l'amour,
J'étais seul, dans, ma chambre un jour,
Pleurant ma première misère.
Au coin de mon feu vint s'assoir
Un étranger vêtu de noir,
Qui me ressemblait comme un frère.

Il était morne et sou
cieux;
D'une main il montrait les cieux,
Et de l'autre il tenait un gl
aive.
De ma peine il semblait souffrir,
Mais il ne poussa qu'un soupir,

Et s'évanouit comme un
rêve.

J'ai donc dû m'inspirer de ce thème en faisant deux autres sizains de la même forme.
J'évoque dans cette production la solitude qui m'envahit lors de la mort de mon père (ce qui m'a beaucoup inspiré).

Au temps où l'insouciance est là
Un triste changement frappa.
En une journée ordinaire,
Tout proche de moi vint s'asseoir
Un orphelin vêtu de noir,
Qui me ressemblait comme un frère.

Tout était bien fini pour lui,
Tant de rancoeurs l'assombrirent.
Sans repères il fut désarmé;
Il ne lui resta que sa mère
Creusée par une vague amère.
S'enfuyait la paternité.

....... j'ai eu 14 (lol)
Coraline


3 commentaires:

sylvie a dit…

cela m'a fait plaisir que tu oses parler de ce que tu ressens. Tu n'y serais pas arrivée il y a encore quelques mois. pleins de bisous.

Anonyme a dit…

j'aime beaucoup ce que tu as écrit,Coco, lorsque j'aurai du temps j'écrirai peut-être, sûrement tant de choses à dire
Dominique

coraline a dit…

Merci dominique, j'attendais tellement que l'on me fasse un commentaire sur mon poème. Tu as raison de vouloir t'y mettre celà fait du bien! Bises!